Bresil Vs Espagne 3-0 All Goals Fred Neymar Highlights [30/06/2013]


Brazil Vs Spain 3-0 Tous les buts Fred Neymar Highlights [30/06/2013] Confederation Cup Final 2013

Le Brésil humilie l'Espagne
Grâce notamment à Fred et à Neymar, le Brésil a facilement dominé l'Espagne dimanche soir au Maracana et remporte ainsi sa troisième Coupe des Confédérations d'affilée.

74eme minute au stade Maracana. Des « olé » sont repris en cœur par un public brésilien aux anges devant l’humiliation que la Seleçao fait vivre à la Roja. Une rencontre qui avait des faux airs de passation de pouvoir, à l’image du Bayern Munich face au Barça en Ligue des Champions. Car oui, le Brésil, 22eme au classement FIFA, a surclassé dans tous les compartiments du jeu une Espagne certainement fatiguée après avoir disputé les penalties face à l’Italie trois jours plus tôt. Tout s’est passé très vite puisque dès la deuxième minute de jeu, Fred a ouvert la marque sur la première occasion brésilienne.

Incapable de réagir, la Roja a concédé un deuxième but juste avant la pause sur une frappe surpuissante de Neymar. Le tout avant d’encaisser le but du KO de Fred au retour des vestiaires. Les hommes de Del Bosque ont bu le calice jusqu’à la lie puisqu’après un penalty manqué par Sergio Ramos, Gerard Piqué a logiquement été expulsé après une nouvelle chevauchée de Neymar. Après 2005 et 2009, le Brésil remporte devant son public sa troisième Coupe des Confédérations de suite, la quatrième de son histoire. Mais plus important : la sélection auriverde a prouvé qu’on pouvait compter sur elle à un an de son Mondial.

Le film du match
2eme minute (1-0)
Quel entame du match du Brésil qui ouvre la marque sur sa première action. Sur un centre d’Hulk, Neymar parvient à toucher la balle qui revient sur Fred. A la lutte avec Piqué, l’ancien Lyonnais, à terre, parvient à devancer Casillas, trop attentiste.

6eme minute
Sur un centre de Mata, Marcelo touche le ballon du bras, qui semble être le long de son corps. L’arbitre laisse le jeu se poursuivre

8eme minute
Neymar tente de servir Marcelo sur la gauche. Arbeloa dévie le ballon qui revient sur Fred, auteur d’une talonnade magnifique vers Oscar. La frappe puissante du meneur de Chelsea passe tout près du poteau droit de Casillas.

13eme minute
Sur un ballon perdu par Iniesta aux 25 mètres, Paulinho tente un lob astucieux mais Casillas est vigilant et repousse la balle au-dessus de sa transversale.

33eme minute
Idéalement servi par Neymar sur un contre rondement mené, Fred se présente seul face à Casillas. Le buteur brésilien frappe en première intention mais Casillas repousse du pied.

41eme minute
Sur un contre espagnol, Xavi décale parfaitement sur la droite Pedro qui ajuste Julio Cesar d’un plat du pied du gauche. Mais David Luiz, revenu en trombe, parvient à dégager in extremis son camp.

44eme minute (2-0)
Hors-jeu au début de l’action, Neymar se replace. Oscar, d’un extérieur du pied, lui redonne le ballon. Profitant d’un marquage douteux d’Arbeloa, Neymar se présente face à Casillas qu’il crucifie d’une frappe très lourde du gauche.

47eme minute (3-0)
Dès le retour des vestiaires, Hulk donne le ballon sur la gauche. Neymar le laisse passer et Fred, en pleine confiance, tente un plat du pied à l’entrée de la surface. Casillas touche la balle qui heurte son poteau gauche et entre dans les buts.

54eme minute
Navas, qui vient d’entrer en jeu, crochète dans la surface. Marcelo heurte légèrement son mollet. Suffisant pour que l’arbitre siffle penalty. Sergio Ramos s’élance mais ne cadre pas sa frappe qui frôle le poteau droit de Julio Cesar…

58eme minute
Sur un ballon parfait de Neymar, Hulk se présente face à Casillas qui sort loin de sa surface. L’attaquant brésilien tente un lob qui est repoussé par le gardien madrilène. L’Espagne s’en sort bien.

68eme minute
Sur un contre supersonique, Neymar part en dribbles face à la défense espagnole. L’ailier brésilien se joue de Piqué qui commet l’irréparable en le crochetant. Le défenseur du Barça est logiquement expulsé par l’arbitre. Le coup-franc de Neymar passe juste au-dessus du but de Casillas.

80eme minute
Pedro reçoit le ballon dans la surface et envoie une belle frappe croisée du gauche. Julio Cesar réalise une magnifique parade pour repousser le ballon en corner.

86eme minute
Villa parvient à se mettre en position de frappe dans la surface. Son tir enroulé du droit est magnifique, tout comme l’arrêt de Julio Cesar, soucieux de garder sa cage inviolée.

Les joueurs à la loupe
Brésil
Julio Cesar (7) : Impeccable sur les quelques ballons qu’il a eus à jouer, notamment sur les frappes de Pedro et de Villa en fin de partie. Battu seulement une fois par Pedro mais David Luiz veillait au grain.
Daniel Alves (6) : Moins en vue offensivement que Marcelo, il a parfaitement rempli son rôle, même s’il a eu parfois du mal avec Pedro en début de partie.
David Luiz (8) : Convoité par le PSG, le stoppeur de Chelsea a prouvé qu’il était bien l’un des meilleurs défenseurs au monde. Un match exceptionnel avec en point d’orgue un sauvetage sur sa ligne en fin de première période.
Thiago Silva (cap) (8) : Fébrile face à l’Uruguay en demi-finales, le capitaine brésilien a retrouvé son niveau habituel. Sa science du placement et de l’anticipation a une nouvelle fois été impressionnante.
Marcelo (7) : Solide défensivement, il a énormément apporté le danger aux avant-postes. Il a participé au deuxième but grâce à son appel. Seule ombre au tableau : le penalty concédé pour une faute sur Navas.
Luiz Gustavo (8) : Un nombre incalculable de ballons récupérés pour le milieu du Bayern Munich qui a toujours ressorti proprement la balle.
Paulinho (8) : L’une des révélations de cette Coupe des Confédérations. Il n’a cessé d’harceler le milieu espagnol avec succès. Remplacé par Hernanes (87eme).
Neymar (9) : Un match proche de la perfection pour le n°10 brésilien, qui a enfin justifié tous les espoirs placés en lui depuis des années. Un but splendide, un carton rouge provoqué, des dribbles, des passes et des accélérations en pagaille, Neymar a brillé de mille feux.
Oscar (6) : Malgré sa saison dantesque, le milieu de Chelsea a joué toute la rencontre. Un bon match de sa part même s’il a manqué une belle occasion en début de partie. Auteur de la passe décisive pour Neymar sur le deuxième but.
Hulk (7) : A l’origine du premier et du troisième buts, l’ailier du Zenit a fait l’étalage de ses qualités de passeur. L’occasion pour lui de faire taire les critiques qu’il subit depuis de nombreux mois. Remplacé par Jadson (72eme).
Fred (8) : Meilleur buteur de la compétition avec cinq réalisations, à l'instar de Torres, l’ancien Lyonnais a prouvé toutes ses qualités de finisseur avec un beau doublé. Remplacé par Jô (80eme).

Espagne
Casillas (cap) (4) : Trop attentiste sur le premier but et trop court sur le troisième but, le gardien du Real Madrid ne s’est pas montré décisif, même s’il a réalisé quelques beaux arrêts.
Arbeloa (2) : Rapidement averti, il n’a pas vu le jour face à Neymar qui lui a fait vivre un véritable supplice. Le Madrilène a notamment lâché son marquage sur le néo-Barcelonais sur le deuxième but. Remplacé logiquement à la pause par Azpilicueta (4). Le latéral droit de Chelsea a été rapidement mis dans le bain en étant un peu court sur la frappe de Fred…
S.Ramos (3) : Un match cauchemardesque pour lui. Constamment en difficulté face aux attaquants brésiliens, il a en plus complètement raté un penalty qui aurait pu redonner espoir aux siens…
Piqué (2) : Malgré la présence de Shakira, sa compagne, dans les travées du Maracana, le défenseur central du Barça a également déçu. Il a logiquement été exclu à la 68eme minute pour avoir arrêté illégalement Neymar.
Alba (3) : Preuve que l’Espagne a beaucoup subi, le latéral gauche n’est quasiment pas monté de la partie…
Busquets (4) : La tour de contrôle espagnole n’a pas eu son rayonnement habituel. La faute notamment au duo Luiz Gustavo-Paulinho face à lui.
Xavi (3) : Il n’a jamais pu jouer son rôle habituel de métronome. Très décevant.
Iniesta (4) : Il a tenté en première période de réveiller les siens. En vain. Il a complétement disparu de la circulation au retour des vestiaires.
Pedro (6) : Le seul Espagnol dangereux de la partie… Il a cependant manqué l’occasion de sauver l’honneur en fin de partie.
Mata (3) : Préféré à Fabregas, il n'est pas parvenu à se montrer dangereux. Remplacé par Navas (52eme), qui s’est illustré en provoquant un penalty.
Torres (3) : Il a parfaitement été pris la paire David Luiz-Thiago Silva. Remplacé par Villa (59eme), qui s’est mis en évidence à une reprise sur une belle frappe repoussée par Julio Cesar.

Monsieur l’arbitre au rapport
M.Kuipers a très souvent pris les bonnes décisions. L’arbitre néerlandais a été au niveau de l’événement.

Ça s’est passé en coulisses…
- Luiz Felipe Scolari a décidé d’aligner son équipe-type pour cette finale avec notamment son quatuor offensif (Neymar, Hulk, Oscar et Fred).

- De son côté, Vicente Del Bosque a décidé de titulariser Mata aux dépens de Fabregas. Touché en demi-finales face à l’Italie, Torres était lui de retour en pointe.

- Une quinzaine de minutes avant le début de la rencontre, des heurts ont éclaté entre des manifestants et des policiers aux abords du Maracana.

La feuille de match
COUPE DES CONFEDERATIONS / BRESIL-ESPAGNE : 3-0
Maracana (80 000 spectateurs environ)
Temps clair - Pelouse correcte
Arbitre : M.Kuipers (PBS) (7)

Buts : Fred (2eme et 47eme) et Neymar (44eme) pour le Brésil

Avertissements : Arbeloa (16eme) et S.Ramos (28eme) pour l’Espagne

Expulsion : Piqué (68eme) pour l’Espagne

Brésil
Julio Cesar (7) - Daniel Alves (6), David Luiz (8), Thiago Silva (cap) (8), Marcelo (7) - Luiz Gustavo (8), Paulinho (8) puis Hernanes (87eme) - Neymar (9), Oscar (6), Hulk (7) puis Jadson (72eme) - Fred (8) puis Jô (80eme)

N'ont pas participé : Jefferson (g), Diego Cavalieri (g), Dante, Filipe, Rever, Fernando, Jean, Bernard, Lucas
Entraîneur : L.F.Scolari

Espagne
Casillas (cap) (4) - Arbeloa (2) puis Azpilicueta (46eme), S.Ramos (3), Piqué (2), Alba (3) - Busquets (4), Xavi (3), Iniesta (4) - Pedro (6), Mata (3) puis Navas (52eme), Torres (3) puis Villa (59eme)

N'ont pas participé : Valdés (g), Reina (g), Albiol, Monreal, J.Martinez, Fabregas, Cazorla, D.Silva, Soldado
Entraîneur : V.Del Bosque
Le Brésil renverse le roiPoussé par un Maracana volcanique et une volonté énorme de marquer les esprits à un an de "sa" Coupe du monde, le Brésil a balayé (3-0) l'Espagne, dimanche soir, pour remporter sa troisième Coupe des Confédérations d'affilée. Depuis le début de sa suprématie, jamais l'Espagne n'avait passé une soirée aussi noire en compétition.
Avec Fred (doublé), Neymar a fait souffrir l'Espagne comme rarement. (AFP)


Fred, qui claque un ballon du droit dans le but de Casillas, dès la 2e minute. Neymar, qui envoie une frappe pure du gauche sous la transversale, à la 44e minute. Fred, qui score à nouveau, d’un tir rasant, après un ballon gagné par Marcelo et une passe de Hulk dans la profondeur, à la 47e minute. A des moments-clé de chaque mi-temps, le Brésil a marqué trois buts qui ont réduit en miettes une Espagne qui n’avait plus encaissé de but en matches à élimination directe depuis quatre ans et une demi-finale... de Coupe des Confédérations contre les Etats-Unis (0-2), en Afrique du Sud. Cette compétition est restée maudite, ce dimanche soir, pour une génération qui aura tout gagné, donc, sauf ce titre que le Brésil, lui, vient de soulever pour la troisième fois d’affilée sous les lumières d’un Maracana en fusion avec sa Seleçao.
Au lance-flammes

Dans une ambiance brûlante, nourrie par quelques grosses frictions entre joueurs, cette finale magnifique aura dessiné un contraste fort entre deux rivaux qui ne s’étaient plus affronté depuis un match amical, à Vigo, en 1999 (0-0). D’un côté, une Espagne trop lente, moins agressive dans les duels, souvent en difficulté pour trouver des espaces et qui aura couru en vain derrière le rayonnement technique qui a assis son éclat international depuis l’Euro 2008. De l’autre, un Brésil porté par le feu et par cette tendance désormais très nette à attaquer les matches au lance-flammes. Cette stratégie du "blitz" était restée en veilleuse contre l’Uruguay (2-1), en demi-finale, mercredi dernier. La Seleçao l’a ressortie face à l’Espagne : après le but de Fred, la pression auriverde est restée énorme, Neymar a tiré de peu à côté (8e) et Casillas a dû rester vigilant sur un lob de Paulinho (13e), l’une des révélations de ce tournoi.

En privilégiant un jeu plus direct que son adversaire, basé sur une récupération haute et une utilisation tranchante du couloir gauche, celui de Marcelo et Neymar, le Brésil a mis l’Espagne à l’envers, lui infligeant de nouveaux frissons sur un tir de Fred repoussé par Casillas, après une passe exquise de Neymar (32e). En face, la Roja a vu son désespoir enfler à vue d’œil : tir lointain d’Iniesta détourné par Julio César (19e), sauvetage sur la ligne de David Luiz sur un tir croisé de Pedro (41e), penalty manqué par Sergio Ramos (54e) avant... l’expulsion de Piqué pour un tacle sur Neymar en position de dernier défenseur (68e) et un tir de près de Villa repoussé par Julio César (86e). Au milieu de ce tunnel rouge, le deuxième but de Fred, son cinquième dans la compétition, aura donné à cet échec espagnol des proportions jamais vues depuis sa défaite en amical contre le Portugal en amical (0-4), le 17 novembre 2010.
Avertissement pour l'Espagne

Dans quelques semaines, Neymar va débarquer en Europe avec une dimension de crack qui restait discutable avant la compétition. Décisif lors des cinq matches du Brésil, brillant avec le ballon, dévastateur par ses accélérations, le nouveau Barcelonais aura été le meilleur joueur de cette neuvième Coupe des Confédérations. Il sera l’une des attractions de la Coupe du monde. En ce mois de juin, le Brésil de Scolari se sera trouvé une idole et une équipe-type dont le succès en amical contre la France (3-0) aura amorcé une série de six victoires. Rivale des Bleus dans la course à la qualification pour le Mondial, l’Espagne, elle, vient de recevoir un avertissement (très) bruyant au Maracana...

higlights bresil espagne
bresil espagne goals
Brazil vs espagne
brazil vs spain final highlights

[HD]Slow Motion Amazing David Luiz Save goal Bresil vs. Spain (3-0) Confederation

Ce n’est pas un but, mais cela restera probablement comme l’un des moments forts de la Coupe des Confédérations. Sur une action parfaite de l’Espagne, Pedro trompait Julio Cesar d’un tir croisé précis mais alors que le ballon semblait rentrer facilement dans le but, David Luiz revenait de très loin pour effectuer un tacle quasiment sur sa ligne tout en parvenant à faire passer le ballon au-dessus de la barre transversale. Un geste défensif impeccable qui lui a valu une énorme ovation de la part du Maracaña.

higlights bresil espagne
bresil espagne goals
Brazil vs espagne
brazil vs spain final highlights

Brésil - Espagne : Le sauvetage de David Luiz affole Twitter
Hier lors de la finale de la Coupe des Confédérations entre le Brésil et l'Espagne, David Luiz a offert une défense spectaculaire à son équipe en évitant un but de camp espagnol.

Alors que lors du match Brésil-Uruguay, la simulation très exagérée de Neymar nous avait fait rire ou nous avait agacé, un autre joueur brésilien a fait jaser les supporters et les twittos hier soir. En effet, hier soir l'Espagne et le Brésil se disputait la 1ère place lors de la finale de la Coupe des Confédérations. Alors que le Brésil a largement remporté le titre, en s'imposant 3-0 face au camp espagnol, David Luiz a changé le cours du match grâce à une action incroyable. Le joueur Pedro s'apprêtait à offrir le premier but du match à son équipe, et avait poussé le ballon dans le filet à environ 97%. David Luiz a alors dégainé pour tacler cette tentative faisant passer le ballon au-dessus de la barre transversale et évitant donc le but. Une magnifique défense qui a alors permis au Brésil de s'en sortir sans que le camp adverse ne mette le moindre but.

[HD] Barcelona vs Lechia Gdansk 2-2 All Goals Highlights (30.7.2013) Club Friendly Video

FC barcelona Vs. Lechia Gdansk 2-2 highlights all goals 30/07/2013

Vidéo Lechia Gdansk Barcelone but et résumé 2-2
Vidéo Lechia Gdansk Barcelone but et résumé 2-2: Le match préparatoire de pré saison entre le clun néerlandais Lechia Gdansk et FC Barcelone est terminé sur un score de parité 2-2, les catalans ont entamé le match avec une deuxième équipe avec Lionel Messi et Sanchez en attaque. la dernière quart d’heure de match a connu la rentrée de l’attaquant brésilien Neymar mais sans rien changer au résultat de match.

Brésil 4 - 2 Italie Coupe des confédérations 22/06/2013 Neymar Fred Dante Chiellini Giacherrini

Brazil VS Italy 4-2 All Goals & highlights 22_6_2013 Confederations Cup HD

Victoire de prestige de la Seleção qui finit en tête du groupe et évite l'Espagne en demi-finale ! Après un premier acte manqué, les deux équipes se sont sublimées pour offrir un beau spectacle, dans lequel Fred (doublé) et Neymar Jr ont brillé.
90+2


Coup franc pour l'Italie à l'angle gauche de la surface. Mario Balotelli joue court pour Claudio Marchisio qui tarde à frapper et finit par perdre le ballon.
90


Temps additionnel : 3 minutes
88


Doublé de Fred ! Gianluigi Buffon repousse le tir de Marcelo à l'entrée de la surface mais, abandonné par sa défense, il ne peut que s'incliner face à l'attaquant de Fluminense qui a bien suivi l'action.
85


Contrairement à la première période, où les fautes se sont succédées, cette seconde période est digne du standing des deux sélections. Le Brésil et l'Italie offrent un grand spectacle à tous les amateurs du ballon rond.
83


Nouveau coup franc sifflé en faveur des Italiens à l'angle droit de la surface brésilienne. Joué court à ras de terre, le ballon arrive sur Mario Balotelli qui déclenche le tir du droit. A côté !
81


Remotivée par la réduction du score de Giorgio Chiellini, la Squadra Azzurra croit encore à l'égalisation. La formation de Cesare Prandelli pousse mais le Brésil résiste...
80


Sur un corner pour l'Italie, frappé rentrant de la droite, Christian Maggio arrive lancé pour placer sa tête aux 6 mètres. Le ballon heurte la transversale !
79


Coup franc bien placé aux abords de la surface pour l'Italie, obtenu et frappé par Mario Balotelli. Dans le mur, Marcelo dévie le ballon du bras mais l'arbitre ne voit rien. Le Brésil se dégage au loin.
77


Emanuele Giaccherini accélère sur le côté droit. Il passe Marcelo et, juste au moment de centrer, il manque son geste à cause d'un faux rebond.
76


Dernier changement également pour le Brésil. Hulk laisse sa place à Fernando pour le dernier quart d'heure.
74


Pour son premier ballon du match, Stephan El Shaarawy tente de trouver le cadre de Julio César. Le ballon n'est toutefois pas cadré.
72


Troisième et dernier changement pour l'Italie. Alessandro Diamanti est remplacé par Stephan El Shaarawy.
71


Chiellini réduit le score pour l'Italie ! Le défenseur de la Juventus hérite du ballon au coeur de la surface sur un corner frappé par Diamanti, côté droit. Giorgio Chiellini frappe au ras du poteau gauche.
69


Changement du côté du Brésil. Neymar Jr sort sous les applaudissements et cède sa place à Bernard.
66


But de Fred ! A la réception d'une longue ouverture, Fred réalise un joli contrôle orienté pour s'emmener le ballon vers le but. Malgré le retour de Giorgio Chiellini, l'attaquant auriverde déclenche une frappe tendue du gauche qui file sous la barre !
65


Le match s'anime un peu plus sur la pelouse de l'Arena Fonte Nova. Le ballon va d'un camp à l'autre. L'Italie continue de croire à l'égalisation alors que le Brésil cherche à enfoncer le clou...
63


A la lutte avec Dante, Mario Balotelli tombe dans la surface brésilienne ! Il réclame un penalty qu'il n'obtiendra pas.
62


Mario Balotelli cherche à répondre à Neymar Jr sur un coup franc des 25 mètres, plein axe. L'attaquant de l'AC Milan déclenche un missile qui oblige Julio César à repousser le ballon des deux poings.
60


Corner pour l'Italie, frappé par Alessandro Diamanti. La défense du Brésil parvient à se dégager malgré la menace des attaquants italiens.
58


Après un duel épaule contre épaule perdu face à Giorgio Chiellini, Neymar Jr se relève et s'en va commettre la faute sur Antonio Candreva. A noter que Neymar Jr a déjà un carton jaune...
56


Neymar Jr, grâce à ce magnifique coup franc, inscrit là son troisième but en trois matches dans cette Coupe des Confédérations.
55


Neymar Jr redonne l'avantage au Brésil ! Profitant d'un très bon coup franc à la limite de la surface, décalé sur la gauche, le nouvel attaquant du FC Barcelone déclenche une puissante frappe qui contourne le mur italien et file dans la lucarne opposée !
53


A noter que ce but d'Emanuele Giaccherini est le tout premier encaissé par la Seleção dans cette Coupe des Confédérations.
51


Giaccherini égalise pour l'Italie ! Le long dégagement de Gianluigi Buffon profite à Mario Balotelli qui, d'une magnifique aile de pigeon, prolonge dans la course de Giaccherini. Celui-ci s'invite dans la surface, côté droit, et allume Julio Cesar !
50


Coup franc bien placé pour le Brésil, légèrement décalé sur la gauche. Neymar Jr trouve la tête de Fred dans la surface. Ce dernier est signalé hors-jeu.
49


La possession de ballon penche nettement du côté du Brésil à l'entame de cette deuxième période avec 65%.
47


Antonio Candreva n'est pas attaqué. Il tente alors sa chance d'une frappe des 25 mètres. Le ballon n'est cependant pas cadré.
46


Après seulement 30 secondes de jeu, Oscar et Fred combinent à l'entrée de la surface. Le ballon profite au joueur de Chelsea qui place un pointu du droit. Gianluigi Buffon capte le ballon sur sa droite.
46


C'est reparti à l'Arena Fonte Nova ! La Squadra Azzurra a donné le coup d'envoi de la seconde période.
45+2


Remplaçant David Luiz, blessé, Dante permet à la Seleção de mener à la pause après avoir dominé sur l'ensemble de ce premier acte. Malgré une bonne organisation défensive, la Squadra Azzurra a craqué dans les arrêts de jeu, mais rien n'est encore perdu...
45+1


Dante libère le Brésil ! Au point de penalty, à la limite du hors-jeu, Fred reprend de la tête un coup franc de la gauche de Neymar Jr. Buffon repousse sur sa ligne mais Dante a bien suivi au second poteau et propulse le ballon au fond des filets !
45+1


Temps additionnel : 2 minutes
45


Le Brésil ne parvient à prendre l'ascendant sur la Squadra Azzurra et se rend coupable de plusieurs fautes qui amènent les cartons.
44


Luiz Gustavo écope d'un carton jaune pour avoir accroché Antonio Candreva par le maillot.
42


Dante, entré en jeu il y a quelques minutes, commet une faute technique à l'entrée de la surface et laisse échapper le ballon dans son dos. Mario Balotelli, surpris, ne peut le contrôler.
40


Carton jaune pour Claudio Marchisio, coupable d'une méchante faute sur Oscar.
37


Hors-jeu signalé contre Neymar Jr, parti trop tôt dans le dos de la défense italienne.
36


Corner pour la Seleção, frappé de la gauche. Au second poteau, Gianluigi Buffon s'emploie pour boxer le ballon au-dessus de Thiago Silva et Hulk.
35


Lancé sur le côté gauche, Hernanes trouve Hulk au point de penalty. Gêné par Giorgio Chiellini, l'attaquant auriverde ne parvient à reprendre correctement le ballon. Ce dernier est dégagé en corner par la défense italienne...
34


Changement pour le Brésil. David Luiz est remplacé par Dante.
33


David Luiz jette l'éponge à son tour du côté du Brésil. Le défenseur de Chelsea ne supporte plus la douleur à la cuisse droite et réclame le changement...
31


Les ennuis s'accumulent au milieu de terrain pour Cesare Prandelli. En plus d'Andrea Pirlo, le sélectionneur italien doit maintenant compter avec les blessures d'Ignazio Abate et Riccardo Montolivo.
30


Deuxième changement forcé pour l'Italie. Iganzio Abate cède sa place à Christian Maggio.
29


Ignazio Abate retombe mal au sol après son choc avec Neymar Jr. Il se plaint de l'épaule droite !...
28


Après David Luiz, Neymar Jr écope à son tour d'un carton jaune pour une faute sur Abate.
26


Riccardo Montolivo est donc remplacé par Emanuele Giaccherini du côté de l'Italie.
25


Coup dur pour l'Italie ! Riccardo Montolivo, touché physiquement, regagne directement son banc. Il ne peut plus continuer à jouer et oblige Cesare Prandelli à opérer un premier changement...
24


Lancé dans l'espace, Neymar Jr s'invite dans la surface, côté gauche. Sa frappe croisée du gauche à ras de terre file directement à droite du cadre !
23


Fred, alerté à l'entrée de la surface, est signalé hors-jeu.
22


Coup franc très intéressant pour le Brésil, légèrement décalé sur la droite. Dani Alves se charge de le frapper et envoie le ballon au point de penalty. Paniqués, les défenseurs italiens parviennent toutefois à se dégager.
19


La Seleção est tombé ce soir sur une équipe d'Italie bien organisée défensivement et n'est pas à son aise.
17


Alerte dans la surface du Brésil ! Claudio Marchisio gagne son duel face à Hulk sur l'aile gauche et centre devant le but pour la reprise de Mario Balotelli. Gêné par David Luiz, l'attaquant de l'AC Milan ne trouve pas le cadre.
16


David Luiz, après avoir reçu quelques soins de la part des soigneurs brésiliens, revient sur la pelouse aux côtés de Thiago Silva. Toutefois, l'ancien joueur du Benfica Lisbonne continue de grimacer...
15


David Luiz est au sol, se tenant la cuisse droite ! Dante se lève très vite du banc pour démarrer l'échauffement au cas où le défenseur de Chelsea ne puisse pas continuer le match...
14


Après un début de rencontre très intense de la part des Brésiliens, ces derniers peinent maintenant à enchaîner les mouvements au milieu de terrain.
12


Les esprits s'échauffent sous le nez de Cesare Prandelli entre Neymar Jr et Ignazio Abate. L'arbitre donne énormément du sifflet en ce début de match pour tenter de se faire respecter...
10


Nouvelle faute, sévère, de Neymar Jr sur Giorgio Chiellini. Le Brésilien ne s'est pas arrêté et heurte volontairement le défenseur italien.
9


David Luiz sera suspendu pour la demi-finale pour ce deuxième carton jaune reçu durant cette Coupe des Confédérations.
8


Carton jaune pour David Luiz, coupable d'un tacle par-derrière sur Mario Balotelli.
7


Corner pour la Squadra Azzurra, frappé rentrant de la gauche. Au premier poteau, Alberto Aquilani cherche à prolonger de la tête mais c'est repoussé par un défenseur auriverde.
6


Premier coup franc sifflé en faveur de l'Italie. Excentré sur la droite, Alessandro Diamanti enroule son ballon dans la surface et c'est Fred, revenu défendre, qui dévie de la tête en corner...
5


Poussée par tout un peuple, la Seleção maintient la pression sur l'adversaire. Les Brésiliens évoluent très haut et réalisent un gros pressing pour récupérer au plus vite le ballon.
3


Gianluigi Buffon boxe le ballon des deux poings pour éloigner le danger. Cette fois, l'Italie arrive à repousser les Brésiliens.
2


Sur le corner, frappé de la gauche, la défense de la Squadra Azzurra dégage le ballon sur Neymar Jr à l'entrée de la surface. La puissante frappe du néo-Barcelonais est déviée à nouveau en corner !..
1


Quelle entame de match de la part des Brésiliens ! La défense italienne perd deux fois le ballon aux abords de sa surface dès la première minute de jeu ! Buffon repousse la tentative de Hulk et Bonucci dégage en corner !...
1


C'est parti ! Les joueurs du Brésil ont donné le coup d'envoi par l'intermédiaire de Neymar Jr et Fred.
0


Sous les vivas de la foule, les deux sélections pénètrent sur la pelouse de l'Arena Fonte Nova, un stade qui accueillera la prochaine Coupe du Monde en 2014. Les hymnes retentissent...
0


En comptant les absences de Pirlo (blessé) et de De Rossi (suspendu), Cesare Prandelli opéré quelques changements dans son onze de départ avec les titularisations d'Aquilani et Montolivo.
0


La finale du Mondial 1970, au Mexique, restera la confrontation la plus importante entre ces deux géants du football mondial. Au terme d'un match à sens unique, le Brésil s'était imposé 4-1 avec des buts de Gerson, Jairzinho, Carlos Alberto et Pelé.
0


Les deux sélections se sont déjà affrontées à 15 reprises, dont 9 en amical. Le bilan est favorable à l'équipe auriverde avec 7 victoires (contre 5 pour l'Italie), 26 buts marqués et 21 concédés.
0


La Seleção et la Squadra Azzurra sont assurées de disputer les demi-finales. Toutefois, la victoire est importante pour terminer en tête de la poule et éviter de rencontrer l'Espagne, grande favorite du groupe B.
0


L'Italie occupe la 2e place du groupe, à égalité de points avec le Brésil, après ces deux succès étriqués face au Mexique (2-1) et le Japon (4-3).
0


Solide et efficace, la Seleção occupe la première place du groupe, à la différence de buts, après avoir battu sans réel problème le Japon (3-0) et le Mexique (2-0).
0


Bienvenue sur notre site pour suivre en direct commenté ce match de prestige de la 3e journée du groupe A, disputé à l'Arena Fonte Nova de Salvador, opposant l'Italie, finaliste de l'Euro 2012, au Brésil, pays hôte de cette Coupe des Confédérations.

CHELSEA vs AC Milan (2-0) All Goals and Highlights 05/08/2013 Champions Cup

CHELSEA vs AC Milan (2-0) buts et Highlights 05/08/2013 Champions Cup tous les buts et résumé du match


Vidéo Chelsea – Milan AC (2-0) : Tous les buts (résumé)
Chelsea a dominé le Milan AC 2 à 0 en demi-finale de l’International Champions Cup grâce à des buts de De Bruyne (28e) et Schurrle (90e).

REAL MADRID vs Chelsea (3-1) Buts Goals Highlights 08/08/2013 Champions Cup FINAL

REAL MADRID vs Chelsea (3-1) All Goals and Full Highlights 882013 Champions Cup FINAL

VIDÉO – Retrouvez tous les buts de Real Madrid-Chelsea (3-1)
FOOTBALL – Le Real Madrid a battu Chelsea (3-1) en finale de l'International Champions Cup, mercredi soir à Miami. Le Portugais Cristiano Ronaldo, qui retrouvait son ancien coach José Mourinho, a notamment inscrit deux buts.



Une affiche digne de la Ligue des champions. Lors de la finale de l'International Champions Cup, un tournoi amical qui a lieu l'été dans plusieurs villes des Etats-Unis, le Real Madrid a pris le meilleur sur Chelsea (3-1), mercredi soir à Miami.

Côté madrilène, Marcelo a ouvert les hostilités en début de match (14e, 1-0) d'une belle frappe croisée. Deux petites minutes plus tard, Ramires a remis les deux formations à égalité (16e, 1-1). C'est alors que l'ouragan Cristiano Ronaldo s'est abattu sur le terrain floridien. Le Portugais a fait chavirer Chelsea en deux temps. D'abord, sur un magistral coup franc direct (31e, 2-1), puis sur un coup de tête venant conclure un centre d'Isco (56e, 3-1). KO, les Blues n'avaient plus les ressources pour revenir dans cette rencontre.

Ronaldo 2, Mourinho 0

En inscrivant ce doublé, Cristiano Ronaldo a renvoyé dans les cordes son ancien coach, José Mourinho. Le technicien portugais, de retour cet été à Chelsea après avoir coaché ''CR7'' au Real, avait taclé son compatriote la semaine dernière, expliquant qu'à Madrid, il avait entraîné ''le vrai Ronaldo, le Brésilien''. Une manière d'occulter les performances du Portugais, avec qui il est en guerre ouverte. Les deux hommes avaient notamment failli en venir aux mains dans les vestiaires du club madrilène à l'époque où Mourinho était encore en poste en Espagne.